Vous êtes ici

11ème Congrès Mondial de l'AMSEP

19.04.2018 to 20.04.2018

 

PROGRAMME

Jeudi 19 Avril 2018

09h00

Enregistrement

09h30

 

Mot de Bienvenue : Mohamed SETTI, Maître de cérémonie

 

09h45

Discours d’ouverture

Mohamed YATIM,  Ministre du travail et de l’insertion professionnelle, Maroc

Noureddine BENKHALIL, Directeur Général par intérim de l’ANAPEC,  Maroc

Cafer UZUNKAYA, Président sortant de l’AMSEP, République de Turquie

Camille MOUTE à BIDIAS,Président d'honneur de l'AMSEP, Directeur Général du FNE,  Cameroun

Le Président de l’AMSEP nouvellement élu

Ahmet ERDEM,Sous-secrétaire,Ministère du Travail et de la Sécurité Social, République de Turquie 

10h15

Pause-café et thé

10h45

 

« Les Services Publics d’Emploi dans le contexte du développement durable et à l’ère du numérique »

 

Session Introductive

Luc CORTEBEECK, Président du Conseil d’Administration, OIT, Suisse

Sylvain GIGUÈRE, Chef de la Division du développement économique et de l’emploi local (LEED) de l’OCDE, France

Fons LEROY, Président, PES NetWork, Belgique

12h30

Déjeuner

Sessions parallèles

 

Premier tour

14h-16h15

 

Pause-café et thé

             16h15-16h45

 

Deuxième tour

16h45-19h

 

  

« Les impacts du numérique sur l’emploi », porté par SECO (SPE Suisse)

 

Modération : Lydie-Elisa BEURET, Chargée des Relations Internationales, SECO, Suisse

Rapporteuse : Bettina DUERR, Economiste, SECO, Suisse

 

Intervenants :

Céline GRATADOUR, Chef de Projet, Agence Française de Développement, France

Janine BERG, Economiste Principale, OIT, Suisse

Max UEBE, Chef d'unité, Stratégie de l'emploi, DG Emploi, affaires sociales et inclusion, Commission Européenne, Belgique

 Dominik HAURI, Economiste, Secrétariat d’État à l’Économie, Suisse

 

 

 

 

« L’e-apprentissage et le développement de l’employabilité », porté par EDSC (SPE Canada)

 

Modération : Jean-François LARUE, Directeur Exécutif, Ministère de l'Emploi et du développement social, Canada

Rapporteur : Bréhima Noumbary SIDIBE, Chef du Département Coopération Migration (DCM), Agence Nationale Pour l'Emploi (ANPE), Mali

 

 

Intervenants :

Jean-François LARUE, Directeur Exécutif, Ministère de l'Emploi et du développement social, Canada

Emad RIZKALLA, PDG, Bluedrop Learning Networks, Canada

Henri METZGER, Directeur, Openclassrooms, France

Yon Soon CHUNG, Chargée de recherche, KEIS, République de Corée

 

 

 

« L’entreprenariat et la création d’emploi à l’ère du numérique », porté par l’ANAPEC, (SPE Maroc)

 

Modération : Yahya OUKACH, Directeur de prestations par intérim, ANAPEC, Maroc

Rapporteurs :

Rachid MAROUANE, Chef de service promotion de l'auto emploi,ANAPEC, Maroc

Amina GHAYATI, Chef de service marketing, ANAPEC, Maroc

 

Intervenants :

Mohamed MANI, Directeur Général, Agence Nationale pour l’Emploi et le Travail Indépendant, ANETI, Tunisie

Pierre SOUDAN, « Molengeek », Actiris, Belgique

 

Nawfal NEJJAR, Chef de service Réseautage et Plateformes collaboratives, Agence Digitale MarocPME, Maroc

Richard LAVALLEE, Conseiller Technique Principal,OIT, Maroc

Hicham TAJEDDINE, Chef de la Division Auto Emploi, ANAPEC, Maroc

 

 

« Le numérique et la prestation de services de SPE », porté par Pôle emploi (France)

 

Modération : Annie GAUVIN, Directrice des Affaires et Relations Internationales, Pôle emploi, France

Rapporteur : Susanne KRAATZ, Experte nationale détachée, Allemagne

 

 

 

Intervenants :

 Charlie TERRELL, Directeur, NASWA, et Shannon OFFORD, Vice-président, Partenariats stratégiques, DirectEmployers,  États-Unis d’Amérique

Anders GAWELL, Chef d’unité, Réunions digitales, Arbetsförmedlingen, Suède 

                                    

 Karolin KÕRREVESKI, Conseillère en coopération internationale, Fonds d’assurance chômage estonien, Estonie

Lauren MICHEL etRaphaëlle GAILLARD, « Intrapreneuses», Pôle emploi, France

Junmei HUANG, Directrice de la Division du Service de l'emploi, Département de la promotion de l'emploi, Ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale (MOHRSS), Chine

 

 

 

« L’aptitude numérique : une compétence pour survivre à l’ère du numérique », porté par İŞKUR (SPE République de Turquie)

 

Modération : Emrullah ULUDAG, Consultant, İŞKUR, République de Turquie

Rapporteur : Gizem KAYATAŞ, Spécialiste de l’Emploi, İŞKUR, République de Turquie

 

Intervenants :

Anna PALMGREN, Chef de section, Engagement digital, Arbetsförmedlingen, Suède

Lieu NGO XUAN, Directeur, Centre national pour les services de l’emploi/Département de l’emploi, MOLISA, Viêt-Nam

 

Nazlıcan YÖNEY, Directrice Marketing Produits de Google, Grow with Google Country Lead, République de Turquie

Nasser KETTANI, Administrateur, Kettani Digital Consulting, Maroc

Hicham IRAQI HOUSSAINI, Country Manager de Microsoft, Maroc

Abla SAFIR, Economiste Principale, Banque mondiale, Kenya

20h00

Dîner officiel au Palais Soleiman 

 

 

Vendredi 20 Avril 2018

09h30 -

10h30

Les synthèses des ateliers

Un résumé de chaque atelier, présentés par les rapporteurs des sessions  parallèles sera partagé avec l'ensemble du public

10h30 –

11h00

Pause-café et thé

11h00 –

11h45

Les leçons à retenir

Annie GAUVIN, Directrice des Affaires et Relations Internationales, Pôle emploi, France

Camille MOUTE à BIDIAS, Président d'honneur de l'AMSEP, Directeur Général du FNE, Cameroun

Michael MWASIKAKATA, Spécialiste et Coordinateur, Services de l'emploi et Politiques actives du marché du travail, OIT, Suisse

11h45

Cérémonie de clôture

Nouveau Président de l’AMSEP

Autorités Marocaines

 

 

 

 

Le Monde du Travail change

 

C’est une réalité et la question n’est plus vraiment de savoir si cela va arriver mais comment ces changement vont s’opérer et quels en seront les impacts sur nos économies, nos emplois, nos modes de fonctionnement mais plus largement sur nos représentations du travail.

 

Il est notoirement admis que prédire l’avenir du travail face à cette digitalisation est impossible, cependant les acteurs publics doivent pouvoir anticiper l’éventualité d’un chômage non pas conjoncturel mais structurel avec ses impacts éventuels sur les inégalités.

 

Partageant ce constat, l’Organisation des Nations Unies, dans ses « Objectifs du Millénaire pour le Développement » réaffirme sa conviction que « la paix durable et la sécurité internationales ne sont possibles que sur la base du bien-être économique et social assuré pour tous » et que c’est dans  « le relèvement des niveaux de vie, du plein emploi et des conditions de progrès et de développement dans l’ordre économique et social » que ses missions s’inscrivent.

 

La digitalisation de nos économies est en marche…

 

Depuis la révolution industrielle, et depuis plus récemment, la globalisation de l’économie, a généré une restructuration profonde de nos outils de production avec des impacts importants sur certains pays ou certaines régions qui ont vu leurs industries fermer ou se délocaliser et les personnes à plus faibles qualifications perdre leurs emplois.

 

Cette digitalisation de l’économie est venue ajouter de la complexité en touchant les emplois existants en automatisant tout ou partie des tâches.

 

La digitalisation crée parallèlement de nouveaux métiers et par voie de conséquence des emplois.

 

Sur cette question, les études s’accordent à dire que c’est moins la diminution du nombre d’emplois créés dans le Monde qui est à craindre que la répartition de ceux-ci par type de qualifications ainsi que leurs positionnements géographiques.

 

Un des enjeux majeurs réside donc dans la possibilité des Etats et des SPE de réussir cette mutation des qualifications en garantissant aux citoyens le maintien, voire l’amélioration de leurs conditions de travail, de revenus et ceci quels que soient leurs situations actuelles.

 

Cela sous-entend, bien entendu, la mise en place des dispositifs de formations adaptés mais également la prise en compte de spécificités notamment la prise en charge des publics ne pouvant pas accéder à ce type d’emplois pour des raisons diverses (analphabétisme, situations de handicap, etc…)

 

Certains Etats  ont déjà introduit des réformes profondes dans leurs administrations centrales pour faire de la compétence numérique une compétence de base au même titre que l’écriture ou le calcul conscients que cette compétence est un prérequis à toute démarche de recherche d’emplois dans une grande majorité de métiers.

 

C’est dans ce contexte que les Services Publics d’Emploi ont à mettre en œuvre des actions.

C’est vraisemblablement un enjeu majeur pour bon nombre d’entre eux que d’être en capacité de fluidifier le Marché du Travail en :

 

  •     assurant le passage d’une qualification à une autre,
  •     prenant en compte et en trouvant  des solutions à des publics ayant des difficultés à s’adapter à ces nouveaux contextes de travail,
  •     proposant des solutions alternatives,
  •     répondant aux besoins spécifiques de leurs usagers (adaptation aux métiers, formations),
  •     répondant aux besoins des Entreprises qui souhaitent plus de flexibilité, d’adaptabilité et de réactivité,
  •     assurant une gestion juste et efficace de l’Assurance Chômage (dans les pays où elle existe).

 

Les SPE ont également à prendre en compte les nouvelles formes de travail (nouveaux contrats, parcours hybrides, pluriactivités,…) ce qui représente souvent une difficulté de part, notamment, l’opacité de certaines activités et leurs localisation bien au-delà des frontières nationales.

 

C’est de toutes ces questions que nous vous invitons à venir débattre avec nous à Marrakech les 19 et 20 Avril 2017.

 

Plus d'infos sur le programme.

 

Address: 
Marrakech
Pays: 
Maroc
Region: 
Moyen-Orient et les pays arabes