Vous êtes ici

Accompagnement des investisseurs et des employeurs dans leur besoin en recrutement + Réunion du Comité Exécutif

22.03.2016 to 24.03.2016

L’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi et des Compétences (ANAPEC) a organisé avec l’appui du Secrétariat Exécutif de l’AMSEP les 23 et 24 Mars 2016 à Rabat au Maroc un atelier interrégional sur le thème :

 

« Accompagnement des investisseurs et des employeurs dans la satisfaction de leurs besoins en ressources humaines »

 

 

 

 

Le programme du séminaire, les vidéos et présentations  se trouvent ci-dessous.  

 

Mercredi 23 mars 2016

09h00 :

Accueil des participants

09h30

Allocutions d’ouverture

 

  • Mr. Abdeslam SEDDIKI, Ministre de l'Emploi et des Affaires Sociales

     

  • Mr. Khalid BARJAOUI, Délégué du Ministre de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle

    

  • Mr. Mehmet Ali OZKAN, Président de l'AMSEP

    

  • Mr. Abdeloufi LAFTIT, WALI de la Région Rabat-Salé-Kenitra

     

  • Mr. Abdessamad SEKKAL, Président de la Région Rabat-Salé-Kenitra

     

  • Mr. Anass DOUKKALI, DG de l'ANAPEC, Vice-Président de l'AMSEP

     

     

 

 

 

 

 

 

10h30

pause-café

11h00 :

 

1ère table ronde : L’appui des SPE aux investisseurs et entreprises dans leur processus de recrutement

 

Modérateur : M. Mohamed CHALLAL, Algérie

  • Mme. Marie-Colette BIMAI, Directrice d’Agence, FNE, Cameroun

         

  • M. Lamine DIENG, DG de l’ANPEJ, Sénégal

         

  • Mme. Lenka KINT, Secrétaire Exécutive de l‘AMSEP

         

  •  Mr. Edmond Amoussou, Directeur Général, ANPE, Togo

         

 

13h00 :

déjeuner

 

14h30 :

 

 

2ème table ronde : Les mesures incitatives à l’emploi au profit des investisseurs et entreprises

 

Modérateur : M. Jean Pierre DOUZIMA, République Centrafricaine

 

  • M. Jean-Paul BARBIER, BIT

     

  • M. Hicham ZOUANAT, Président de la commission emploi, CGEM, Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM)

    

  • M. Noureddine BENKHALIL, DGA et Directeur des Prestations, ANAPEC, Maroc

       

  • M. Anthony AWOTWE, Chef du département d’Emploi et des Statistiques, Département National du Travail, Ghana.

       

  • M. Yilma Halis DORTLEMEZ, Expert en emploi, ISKÜR, Turquie

        

  • Mme. Helen CHERRE, ALTRAN, Maroc

     

 

20h00 :

 

Dîner Officiel (Dîner Gala) au Restaurant Lamrini

Jeudi 24 mars 2016

09h00 :

 

3ème table ronde : Les services en ligne et les innovations proposées aux investisseurs et entreprises par les SPE

 

Modérateur :

  •  M. Ahmed AL-MUJAISH, Directeur de Canaux d’Emplois du HRDF, Arabie Saoudite

         

  • M. Pierre Ange Désiré DANHO, Administrateur, Agence pour l’Emploi des Jeunes, Côte d’Ivoire

         

  • M. Quentin DUVIVIER, Responsable du département développement relations entreprises, Pôle emploi, France

         

  • Mme. Rajaa MALKI, Chef de la Division Prestations aux Employeurs, ANAPEC, Maroc

    

    

 

 

11h00 :

 

Pause-café

 

13h00 :

 

clôture du séminaire

 

 

  • Conclusions

     

  • Lenka KINT, WAPES Executive Secretariate

     

  • Anass DOUKKALI, WAPES Vice-President

    

13h30 :

déjeuner

15h00 :

visite guidée de Rabat : monuments historiques et lieux touristiques.

 

 Introduction

 

L’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi et des Compétences (ANAPEC) organise avec l’appui du Secrétariat Exécutif de l’AMSEP les 23 et 24 Mars 2016 à Rabat au Maroc un atelier interrégional sur le thème :

« Accompagnement des investisseurs et des employeurs dans la satisfaction de leurs besoins en ressources humaines »

La disponibilité des ressources humaines et la qualité de l’accompagnement dans le domaine du recrutement constitue un facteur clé de décision quant au choix du pays pour les investissements internationaux.

La réussite d’une entreprise repose en grande partie sur la qualité et l’engagement de ses femmes et ses hommes. La politique RH se trouve au centre de toute stratégie d’entreprise, dont le premier acte est celui du recrutement. La qualité de cet acte est stratégique pour la construction d’une politique RH réussie.

L’aboutissement des recrutements dans une entreprise, qui repose sur l’identification de talents et des compétences pour occuper l’emploi-métier cible, est tributaire aujourd’hui de certains paramètres pouvant dépasser même les règles communes à la gestion des ressources humaines, notamment la taille de l’entreprise, sa structure et ses moyens, son environnement socio-économique qui englobe l’offre du système éducatif, la disponibilité des profils ciblés, les contraintes réglementaires et les valeurs culturelles des chercheurs d’emploi, sont autant de facteurs qui viennent compliquer la tâche au recruteur.

C’est ainsi que les investisseurs et entreprises recourent de plus en plus à des entités externes qui peuvent leur épargner les phases les plus fastidieuses mais aussi les plus coûteuses du processus du recrutement.

Le phénomène prend de l’ampleur face à des recrutements massifs qui nécessitent du partenaire au recrutement de l’entreprise une force de frappe conséquente pour répondre à ces types de besoins aussi importants et souvent à très court terme.

A ces conditions réunies, les Services Publics d’Emploi (SPE) sont des partenaires de choix pour les investisseurs et les entreprises afin de réussir leurs recrutements, compte tenu de la nature de leur mission, l’éventail des services proposés, les mesures incitatives avantageuses offertes et leur ancrage territorial permettant une meilleure connaissance de l’entreprise dans son environnement.

Seulement, les SPE sont appelés à suivre le marché et les évolutions des pratiques des recrutements, ainsi que les innovations technologiques largement utilisées chez les employeurs et les chercheurs d’emploi.

De ce fait, le challenge de l’adaptation est double pour les SPE, et le partage d’expériences est devenu une nécessité pour faire face aujourd’hui à des pratiques à la fois mondialisées et territorialisées.

 

Objectifs de l’atelier

 

L’objectif de cet atelier interrégional est de permettre aux participants de partager leurs expériences et d’identifier les bonnes pratiques permettant d’apporter un meilleur accompagnement aux investisseurs et aux entreprises pour réussir leurs recrutements, compte tenu des contraintes inhérentes à chacun d’eux, et leur faculté à s’adapter à leur environnement au sens large du terme.

Trois tables rondes regroupant des intervenants nationaux, des experts de SPE, et d’organisations internationales seront animées autour de cette thématique :

 

1ère table ronde: L’appui des SPE aux investisseurs et entreprises dans leur processus de recrutement.

L’objectif de cette table ronde est de mettre la lumière sur les modalités d’accompagnement des entreprises par les SPE, et surtout leur rôle d’assistance et de conseil compte tenu de la complexité et la diversité des paramètres à cerner.

Pour cela, les SPE proposent des services de base comme la présélection des candidats sur dossier, en passant par des services personnalisés comme l’assistance pour l’identification et la formulation des besoins en compétences, jusqu’à des services encore plus poussés comme l’administration de tests spécifiques à certains métiers, ou le développement de programmes sectoriels sur mesure pour anticiper les besoins en recrutement de certains investisseurs et secteurs d’activités porteurs.

Il s’agit, à travers cette table ronde, de présenter les meilleures pratiques et surtout les plus appréciées par les employeurs et investisseurs, et qui ont fait leurs preuves en la matière.

 

2ème table ronde : Les mesures incitatives à l’emploi au profit des investisseurs et entreprises

L’objectif de cette table ronde est de présenter les mesures adoptées par les pouvoirs publics en vue d’inciter à l’emploi, et encourager les investisseurs et les entreprises à recruter et enrichir leur capital humain dans la quantité et la qualité requises.

Ces mesures sont parfois incontournables pour préparer les profils répondant aux exigences du poste à pourvoir. L’avènement de nouveaux métiers, la rareté de certains profils, et l’absence de formations spécifiques sont autant de facteurs compliquant l’acte du recrutement.

La formation d’adaptation apporte souvent une solution d’appoint pour palier au phénomène d’inadéquation entre la formation et l’emploi.

Les contrats aidés sont également de plus en plus sollicités pour surmonter la morosité du marché, et faire des économies dans les coûts de production ou de service.

Les discussions seront axées sur la panoplie des mesures en vigueur et leur impact sur la satisfaction des besoins en compétences des investisseurs et des entreprises et la pérennisation de ces recrutements.

 

3ème table ronde : Les services en ligne et les innovations proposées aux investisseurs et entreprises par les SPE

Cette troisième table ronde vise à sortir du schéma classique des services publics d’emploi, et innover pour diversifier les canaux de délivrance des services, dans l’objectif d’atteindre une cible plus large, et pour répondre à des demandes de plus en plus importantes de ses clients.

Les services en ligne des SPE n’ont pas cessé de d’améliorer leur efficacité, ayant profité des avancées technologiques et l’engouement des recruteurs et des jeunes pour les nouveaux modes de recrutement virtuel, en partant du simple dépôt d’une offre en ligne et la postulation des candidats, jusqu’à l’organisation de salons professionnels virtuels de recrutement et de mise en relation en temps réel.

Ainsi, les services en ligne aujourd’hui peuvent toucher les portails d’e-intermédiation, les plateformes téléphoniques, les réseaux sociaux, les applications pour Smartphones…etc, et la liste promet de s’allonger dans les années à venir.

La table ronde aura ainsi pour finalité d’échanger autour des meilleures performances réalisées dans l’accompagnement des investisseurs et des entreprises à travers des outils et services en ligne, mais aussi montrer les éventuels risques et revers de médaille de ces nouvelles pratiques de recrutement.

 

 

 

 

 

 

 

Default
Pays: 
Maroc