Vous êtes ici

CANADA: Du soutien pour les communautés de langue officielle en situation minoritaire

18 octobre 2016

Les deux langues officielles du Canada, l’anglais et le français, sont des éléments fondamentaux de l’identité nationale et ont aidé à façonner un pays dans lequel des personnes de diverses cultures, origines et religions se sentent chez eux. 

 

Le gouvernement du Canada a une stratégie officielle sur les langues officielles pour encourager l’utilisation de l’anglais et du français partout au pays et pour améliorer les conditions qui permettront aux communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM), c’est-à-dire les anglophones au Québec et les francophones ailleurs au Canada, de s’épanouir, ce qui est à l’avantage de tous les Canadiens.

 

Le Fonds d’habilitation pour les CLOSM, dans le cadre de la stratégie nationale, contribue à la vitalité économique et à la participation au marché du travail des CLOSM par l’intermédiaire d’investissements dans 14 organismes des CLOSM, qui offre du soutien en matière de développement économique communautaire professionnel et de développement des ressources humaines dans 50 emplacements au Canada. Des investissements soutenus dans la capacité des CLOSM et la conception flexible sont des éléments clés de ces efforts. Ils favorisent le développement continu de la capacité des CLOSM à attirer des investissements, à promouvoir la culture entrepreneuriale, à offrir du soutien et des services pour améliorer les compétences, à favoriser la croissance potentielle des entreprises au sein des CLOSM, et à répondre aux occasions et aux besoins locaux des CLOSM.

 

Le programme PERCÉ, une initiative réussie pour les jeunes, partiellement financées par le Réseau de développement économique et d’employabilité Île-du-Prince-Édouard, est une pratique exemplaire reconnue pour le recrutement et la rétention de jeunes travailleurs qualifiés au sein des CLOSM. L’objectif du programme est d’inciter des jeunes francophones qui ont quitté leur ville natale pour poursuivre leurs études postsecondaires à y retourner pour acquérir de l’expérience sur le marché du travail. 

 

Ce programme offre aux étudiants inscrits à l’université ou au collège l’occasion de faire un stage rémunéré avec un employeur local, dans leur domaine d’étude et d’intérêt. Les jeunes bénéficient d’une semaine d’orientation lors de laquelle des thèmes tels que le développement personnel et professionnel sont explorés. Lors de cette même semaine, ils ont également la chance de visiter des lieux de travail et de rencontrer des acteurs clés de leur communauté. Ils obtiennent aussi des renseignements sur les différents organismes qui peuvent les aider à créer une entreprise et à s’installer à l’Île-du-Prince-Édouard. 

 

En plus de tisser des liens avec des employeurs locaux, le programme offre aux jeunes une sensibilisation accrue à l’égard des possibilités économiques au sein des communautés de l’Île-du-Prince-Édouard. Les jeunes bénéficient également de formations sur les compétences professionnelles et l’entrepreneuriat, et ont l’occasion d’édifier des réseaux professionnels. Parmi les jeunes ayant terminé le programme, 82 % restent sur l’Île-du-Prince-Édouard pour y travailler. 

 

Pour en savoir davantage sur les Fonds d’habitation, veuillez consulter la page suivante : http://www.edsc.gc.ca/fra/communautes/closm/index.shtml 

 

Pour de plus amples renseignements sur le programme PERCÉ, veuillez consulter la page suivante : http://percepe.ca/accueil

 

Tags: 
canada
ESDC
developpement emploi et social
francophonie
2016