Vous êtes ici

L'AMSEP contribue à la réunion du Groupe de travail du G20 sur l’emploi

28 mai 2014

Le déséquilibre des compétences est un problème mondial. La façon de pallier à ce déséquilibre a fait l'objet des discussions d'une récente réunion du Groupe de travail du G20 sur l’emploi à Paris, à laquelle l'AMSEP était invitée.

 

- L'élaboration d'un cadre commun de définition et d'utilisation des capacités et des compétences au cours du processus de placement constitue un véritable progrès, explique Elisabet Arp, Présidente de l'AMSEP.

 

Le Groupe de travail du G20 sur l’emploi a été créé en 2011 pour servir de tribune de dialogue et d’échanges d'informations sur les questions de l'emploi. Il a pour tâche d'émettre, à l'intention des Ministres du Travail et de l'Emploi des pays du G20, des recommandations visant à stimuler l'emploi et la participation, à empêcher le chômage structurel - plus particulièrement le chômage de longue durée et celui des jeunes - et à créer des emplois de meilleure qualité.

 

La réunion de Paris a souligné, entre autres, le problème du déséquilibre des compétences. Comme l'a fait remarquer, Fons Leroy, Directeur général du Service Public de l'Emploi de la région flamande, le VDAB, et représentant de l'AMSEP, même avec un taux de chômage élevé, on constate une importante pénurie de main d'œuvre qualifiée et un nombre croissant de postes à pourvoir qui restent vacants. Le phénomène mondial des demandeurs d'emplois qui sont surqualifiés, sans cependant posséder les compétences professionnelles les plus recherchées sur le marché du travail, constitue un enjeu particulier. Par ailleurs, le système de classifications et de qualifications de l'enseignement actuel n'englobe pas forcément les compétences recherchées par les employeurs, ce qui rend le placement encore plus difficile.

 

- Il est évidemment très important d'élaborer des outils capables de cerner plus précisément les capacités et compétences recherchées, explique Elisabet Arp, qui fait remarquer que le développement d'un cadre commun de définition et d'utilisation des qualifications dans le processus de placement constituerait un énorme progrès.

 

Elisabet Arp et Fons Leroy soulignent, tous deux, l'importance du rôle des Services Publics de l'Emploi lorsque le marché du travail se fait plus complexe et plus précaire, et lorsque les gens sont obligés de changer de profession plus souvent. Fons Leroy cite plusieurs exemples d'actions pouvant être menées par les Services Publics de l'Emploi:

 

·         Dans la région flamande de la Belgique, les demandeurs d'emploi et les employés peuvent se constituer un portefeuille de compétences qui présente celles acquises au travail, à l'école ou pendant leurs loisirs. Le moteur de matching du VDAB tient compte de toutes les qualifications et compétences enregistrées.
 

·         Les Services Publics de l'Emploi peuvent jeter un pont entre l'enseignement et l'emploi, en fournissant aux écoles, aux établissements d'enseignement professionnel, aux municipalités, aux organisations patronales et aux sociétés des plateformes qui vont leur permettre de réaliser des synergies en termes d'expertise, de public ciblé et d'infrastructure.
 

·         Les Services Publics de l'Emploi peuvent offrir des services d'orientation professionnelle : agissant en tant que source d'information neutre, ils peuvent renseigner utilement sur les besoins et les tendances en matière de compétences.

 

Tous deux reconnaissent l'importance d'une bonne coopération entre les diverses parties prenantes et entre les Services Publics de l'Emploi eux-mêmes.

 

- Il faut impliquer toutes les parties prenantes concernées pour réduire le déséquilibre des compétences et permettre à chaque personne de développer ses talents au maximum, souligne Fons Leroy.

- L'évolution constante des besoins nécessite une grande agilité de la part des Services Publics de l'Emploi qui vont devoir partager leur expérience et apprendre de nouvelles façons de coopérer. L'AMSEP constitue un excellent forum pour y parvenir, ajoute Elisabet Arp.

 

 

 

 

Tags: 
G20 taskforce