Vous êtes ici

Webinaire : Les stratégies des SPE pour soutenir la reprise après la crise du COVID-19

30 septembre 2020

Webinaire du Réseau européen des services publics de l'emploi :    

Les stratégies des SPE pour soutenir la reprise après la crise du COVID-19, 08.09.20

 

L’instauration soudaine d’un confinement total imposé pour faire face à la pandémie du COVID-19 a fortement stimulé le développement du télétravail, la prestation de services à distance et la transformation numérique des services publics d’emploi en Europe et dans le monde. Un sondage réalisé auprès de 250 participants au webinaire "Les stratégies des SPE pour soutenir la relance après la crise du COVID-19" montre que la plupart des SPE européens ont adopté des mesures de rendez-vous à distance et ont mis en place de nouveaux services numériques dont les effets perdurent : 4 délégués de SPE sur 10 pensent que la plupart des changements deviendront permanents et, par ailleurs, 3 sur 10 considèrent que certains ces changements se maintiendront définitivement. 

 

Ce webinaire a permis de compléter les informations recueillies dans le cadre d'une enquête menée par L'AMSEP en coopération avec l'OIT, la Banque internationale de développement, SOCIEUX+ et la Commission européenne intitulée " Les SPE se mobilisent face à la pandémie COVID-19 " (rapport qui sera prochainement publié sur le site de l'AMSEP). 

 

Cette note de l’AMSEP résume brièvement les mesures adoptées par les SPE en Belgique (Actiris), aux Pays-Bas et en Suède. Il en ressort qu'à ce stade, la principale priorité des SPE est de savoir comment fournir un service efficace à un nombre croissant de demandeurs d'emploi et maintenir le plus grand nombre possible de personnes sur le marché du travail, y compris par le biais de placements de poste à poste.  Certaines mesures de politique active en matière d'emploi, et plus particulièrement de formation, pourraient se développer à l'avenir en fonction de l'évolution du chômage.

---------------------------------------------------------------------------------------

 

Webinaire du Réseau européen des services publics de l'emploi :    

Les stratégies des SPE pour soutenir la reprise après la crise du COVID-19, 08.09.20

Résumé – Secrétariat exécutif de l’AMSEP– Susanne Kraatz

 

L’instauration soudaine d’un confinement total imposé pour faire face à la pandémie du COVID-19 a fortement stimulé le développement du télétravail, la prestation de services à distance et la transformation numérique des services publics d’emploi en Europe et dans le monde. Un sondage réalisé auprès de 250 participants au webinaire "Les stratégies des SPE pour soutenir la relance après la crise du COVID-19" montre que la plupart des SPE européens ont adopté des mesures de rendez-vous à distance et ont mis en place de nouveaux services numériques dont les effets perdurent : 4 délégués de SPE sur 10 pensent que la plupart des changements deviendront permanents et, par ailleurs, 3 sur 10 considèrent que certains ces changements se maintiendront définitivement. 

 

Ce webinaire a permis de compléter les informations recueillies dans le cadre d'une enquête menée par L'AMSEP en coopération avec l'OIT, la Banque internationale de développement, SOCIEUX+ et la Commission européenne intitulée " Les SPE se mobilisent face à la pandémie COVID-19 " (rapport qui sera prochainement publié sur le site de l'AMSEP). 

 

Cette note de l’AMSEP résume brièvement les mesures adoptées par les SPE en Belgique (Actiris), aux Pays-Bas et en Suède. Il en ressort qu'à ce stade, la principale priorité des SPE est de savoir comment fournir un service efficace à un nombre croissant de demandeurs d'emploi et maintenir le plus grand nombre possible de personnes sur le marché du travail, y compris par le biais de placements de poste à poste.  Certaines mesures de politique active en matière d'emploi, et plus particulièrement de formation, pourraient se développer à l'avenir en fonction de l'évolution du chômage.

 

Globalement, le webinaire a pu fournir trois exemples concrets illustrant les conséquences positives de la pandémie de COVID sur l'amélioration de la flexibilité des SPE. 

 

Ils ont, ainsi, dû introduire des réformes plus rapidement que dans des circonstances normales de sorte qu'un certain nombre de SPE ont fait preuve de créativité, de modernisation et de transformation numérique, notamment par des réponses institutionnelles, des investissements dans le personnel, l'accélération de la prestation de services en ligne et de la multiplicité des canaux utilisés ainsi que plusieurs autres mesures spécifiques :

 

1.Mesures institutionnelles au sein et au-delà des SPE - une approche coordonnée est fondamentale

 

Le PSE belge (Actiris - Bruxelles) a constitué une cellule de crise chargée de développer et de coordonner les réformes au sein des différents SPE.

 

Dans le cadre du plan de relance, des équipes régionales de transition professionnelle ont été créées aux Pays-Bas, comprenant le SPE, les municipalités, les conseillers de l'Union en matière d'emploi et d'éducation, afin de maintenir les personnes au travail lorsque la période des régimes spéciaux prend fin.

 

Le service public de l'emploi a été mandaté pour fournir un nouveau service d'aide à la recherche d'emploi destiné aux travailleurs à risque (par exemple, le tourisme, les transports).

 

2.Investissements dans le personnel - Embauche, formation du personnel et gestion des changements

 

Actiris (Belgique) a mis en place une plateforme de développement des compétences internes comprenant des outils d'apprentissage, des vidéos et un mentorat en ligne pour le personnel nouvellement recruté ainsi qu'un système de coaching interne à distance.

 

Au sein du SPE suédois, le télétravail est désormais possible pour tous les employés, ce qui implique une évolution vers une gouvernance davantage basée sur la confiance.

 

Le SPE des Pays-Bas avait déjà augmenté ses effectifs avant la crise et continue à engager du nouveau personnel, y compris en provenance d'agences de recrutement privées, conformément à une tradition de coopération bien implantée.

 

Tant le SPE suédois que le SPE hollandais ont souligné l'importance de la gestion du changement en impliquant les conseillers des SPE afin d’éviter que les sentiments de peur et de non-acceptation ne compromettent la mise en application des mesures.  

 

3.Transition numérique - évolution vers des services en ligne interactifs, l'omni-canalisation et la planification d'actions automatisée via l'IA

 

Pour répondre à la pandémie du COVID-19, Actiris (SPE bruxellois - Belgique) a mis en place le "Coaching Phygital" = conseils à distance et vidéoconférences.

 

Pour pallier le manque de personnel dû à la hausse du chômage, le SPE des Pays-Bas utilise un outil de profilage (18-19 questions, analyse des données historiques) pour identifier les demandeurs d'emploi capables de gérer seuls leur recherche d'emploi en utilisant exclusivement des outils de libre-service disponibles en ligne. 

 

De même, en Suède, la pandémie COVID-19 a accéléré la conversion au numérique déjà en cours au sein du SPE : 90 % des demandeurs d'emploi s'inscrivent en ligne et, sur la base du profilage par l'IA, 10 à 12 % reçoivent un plan d'action individuel personnalisé automatisé. Beaucoup d'entre eux trouvent un emploi sans aucun contact personnel. 95 % déclarent leurs rapports d'activité sous forme numérique. 

 

L'objectif principal est d'assurer un transfert fluide entre les différents canaux, d'organiser des réunions préprogrammées en ligne et de développer un outil permettant d'orienter le client vers le canal le plus approprié. Pour ceux qui en ont besoin, un nombre réduit de bureaux physiques sera maintenu, dans lesquels des conseillers assisteront les clients dans l'utilisation des outils numériques. L'évolution de la prestation de services vers les canaux en ligne a été soutenue par une vaste campagne de marketing, notamment sur Youtube, et par des activités visant à obtenir l'adhésion du personnel. Selon l'expert du SPE, bientôt, "le plus grand bureau de SPE se présentera sous la forme d'une plate-forme web où les demandeurs d'emploi pourront tout faire eux-mêmes".

 

4.Mesures spécifiques pour les demandeurs d'emploi - placement d'emploi à emploi et revalorisation ciblée

 

Alors que de nombreux accords de travail de courte durée prennent fin, le SPE hollandais a reçu un nouveau mandat : contacter les travailleurs à risque pour leur trouver un nouvel emploi avant qu'ils ne se retrouvent au chômage. Une campagne de sensibilisation a été lancée à l'intention des employeurs. En outre, le SPE des Pays-Bas a assuré la continuité de la formation en proposant en ligne des formations de tous genres pour les demandeurs d'emploi (par exemple, la recherche d'emploi).

 

Actiris (Bruxelles, Belgique) poursuit le développement de son observatoire du marché du travail afin de mieux aider les conseillers en emploi. En cas de fort excédent de main-d'œuvre dans la profession d'origine (par exemple, les secrétaires), l'outil identifie les possibilités d'emploi potentielles présentant un profil de compétences similaire par rapport à la formation requise. 

 

Défis à venir - Enseignements issus du débat

 

Un certain nombre de défis subsistent indépendamment de l'évolution future du chômage :

 

La transformation numérique :

 

Assurer l'égalité de traitement indépendamment du canal utilisé nécessite des mesures compensatoires pour éviter l'aggravation de la fracture numérique et de l'inégalité. Les demandeurs d'emploi ne disposant pas d'un ordinateur personnel ou d'un accès aux fournisseurs d'accès à Internet à domicile ou ne possédant pas les compétences numériques nécessaires pour utiliser les services en ligne du SPE constituent une préoccupation majeure. Dans de nombreux pays, les zones rurales ne disposent pas de l'infrastructure technique nécessaire pour garantir un accès internet pour tous.

 

La multiplicité des canaux

 

Pour assurer le passage sans heurts entre les différents canaux, il faut disposer de suffisamment de personnel, en particulier de conseillers. 

 

Le changement, à quelle allure ?

 

Compte tenu de l'évolution rapide des marchés du travail, des exigences en matière de compétences, de l'évolution du recrutement ainsi que des services de matching, les SPE devront faire preuve d'agilité d'esprit en se mettant constamment à jour et à niveau. Il faut ès lors prévoir suffisamment de temps et de ressources pour les différentes stratégies de gestion du changement afin d'assurer une mise en œuvre efficace des réformes nécessaires.

 

Economie et Plateforme :

 

Les SPE doivent développer des stratégies de travail concernant les offres d'emploi dans l'économie collaborative, afin de parvenir à un équilibre entre la disponibilité de nouvelles opportunités d'emploi et les nouveaux risques concernant la qualité de l'emploi et le transfert de ces risques au travailleur de la plate-forme.

 

Autres acteurs du marché : 

 

 

L'évolution rapide du paysage de fournisseurs de services (par exemple, Google Jobs, LinkedIn) nécessite l'adaptation des différents prestataires de services publics et une approche coopérative. Contrairement aux autres acteurs du marché, les SPE se concentrent sur le développement de l'offre.

 

 

A recording of the webinar is available here.

For more information, see the webinar agenda.

For any further questions, please contact pesnetwork@fondazionebrodolini.eu.