Vous êtes ici

Message du président de l’AMSEP sur la Journée internationale des migrants

17 décembre 2015

La migration internationale est un fait dont les dimensions sont nombreuses. Elle affecte les pays d’origine, de transit et de destination. La migration apporte beaucoup de richesse et de diversité à ceux qui y sont impliqués, pour autant être un migrant n’est pas facile, particulièrement si celui-ci a des difficultés à accéder aux services publics comme la sécurité, la santé, l’éducation, la formation et l’emploi en raison d’obstacles comme la barrière de la langue, les différences culturelles et le manque de compétences. Les migrants ont plus de chances que les gens locaux de se retrouver dans des conditions de vie indécentes et d’être victimes de traite de personnes et de discrimination sexuelle.

Il est nécessaire de lier la migration au développement pour atténuer les effets négatifs pour la société comme pour l’individu. À cet égard, employer des migrants dans des conditions de travail décentes et offrir un revenu durable font partie des premières priorités pour les politiques ciblant les migrants. Parmi les migrants, les jeunes et particulièrement les jeunes femmes sont considérés comme le groupe le plus vulnérable en matière d’emploi. 

La société civile, ONG et organes internationaux compris, ainsi que les gouvernements entreprennent plusieurs activités pour une meilleure gestion des flux de migrants et, au final, un meilleur équilibre social et économique au sein des pays et entre eux.

En sa qualité d’association internationale formée par des institutions gouvernementales travaillant sur des sujets liés à l’emploi et aux marchés du travail, l’AMSEP accorde une grande importance à la question de la migration.  Elle présente et échange les bonnes pratiques des services publics d'emploi déjà en application qui informent les migrants avant leur départ du pays, les aident à entrer en contact avec des employeurs et à faire reconnaître leurs compétences et préparent un retour possible dans leur pays d’origine. Pour autant, avec la hausse actuelle de la migration mondiale et les flux de réfugiés, il y a beaucoup de travail dans le domaine de la migration de travail.

C’est pour cette raison que l’AMSEP a décidé de mettre la migration au cœur de sa période de stratégie actuelle allant de 2015 à 2018.  Comme thème commun, cela accroîtra encore les possibilités d’échange, d'évaluer et de rechercher diverses options de politiques pour fournir de meilleurs services publics d'emploi pour les personnes issues de la migration. Au fil des années, l’AMSEP a conseillé l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’OIT sur la mise en place d'une expertise sur la migration destinée aux services publics d'emploi et participe actuellement à la mise en place d’un dialogue entre parties prenantes et d’une base de données regroupant de bons exemples d’intégration de réfugiés et de migrants avec l’OCDE et l’Union africaine.

Aujourd’hui est la Journée internationale des migrants. De nombreuses occasions dans différentes parties du monde qui poussent et motivent des millions de gens à passer d'un environnement à un autre comme ceux qui fuient la crise syrienne ou ceux qui cherchent de meilleures conditions de vie en se déplaçant entre pays d’Afrique et d’Amérique latine dont la prospérité est variée ou vers la zone Nord. Quelle que soit la motivation, je pense et je respecte le droit de chaque être humain à vivre en leur âme et conscience une vie décente. Pour y parvenir, des efforts seront toujours nécessaires dans une communauté, dont les services publics d'emploi font partie ; et l’AMSEP fera de son mieux pour être un point de référence mondial en matière de politiques du marché du travail ciblant les migrants.

Je souhaite à tous les citoyens du monde la prospérité et une vie meilleure,

Dr. Nusret YAZICI

Président de l’AMSEP

Tags: 
international migrant day
2015
migration